07.1 – Données pays 2017-10-11T16:00:06+00:00

Données pays

Reperes comparatifs

Points De Repères Mozambique

France

Superficie  799 380 km²  551 500 km² (métropole)
Population  25,7 millions hab.  66,2 millions hab.
Densité  34,6 hab./km²  120,9 hab./km² (métropole)
Espérance de vie Hommes : 52,18 ans
Femmes : 53,72 ans
Hommes : 78,9 ans
Femmes : 85 ans
 Taux d’alphabétisation 58,8%   99 %
 PIB 14,7 milliards USD 2 844,2 milliards USD
 PIB/habitant (PPA) 626 USD 42 950 USD
Taux de croissance 3,3% 0,2%
Taux de chômage 30% 9,9%
Classement 2016 Doing Business 133/189 27/189

Source : Banque Mondiale, INSEE, UNICEF, Institut national des statistiques Mozambicain (INE), ITU, UNAIDS & NKC Research

Principaux indicateurs economiques

2014 2015 2016 2017 (p) 
Croissance PIB (%) 7,4 6,6 3,3 4,2
Inflation (moyenne annuelle) 2,3 2,4 22,0 18,0
Solde budgétaire / PIB (%) * -10,7 -7,4 -5,8 -6,0
Solde courant / PIB (%) * -38,2 -39,0 -33,5 -40,0
Dette publique / PIB (%) 62,4 86,0  112,6 103,2

Source : données COFACE, EIU

Aperçu du marche


Jouissant d’une situation géographique privilégiée et d’immenses ressources gazières découvertes au large de ses côtes, le Mozambique a bénéficié sur la période 2004-2014 d’une remarquable croissance (8% /an) qui s’est ralentie en 2016 suite à la découverte de dettes publiques cachées qui a conduit l’ensemble des bailleurs à suspendre provisoirement leurs aides.
Après un net ralentissement en 2016, la situation économique devrait se normaliser cette année grâce au retour des bailleurs internationaux et du fait
des premières décisions d’investissement dans le secteur gazier qui pourraient être annoncées cette année. La croissance devrait se stabiliser autour de 5,1% (Economist Intelligence Unit) sur la période 2018-2021.

A terme, le principal moteur de l’économie mozambicaine viendra des projets gaziers du bassin du Rovuma.

De gigantesques gisements de gaz (5 000 Md m3, équivalent aux 9èmes réserves mondiales) ont été découverts au début des années 2010 dans le bassin du Rovuma, au nord du Mozambique. Les décisions finales d’investissement relatives au démarrage de l’exploitation de ces réserves devraient être annoncées courant 2017 et, à l’horizon 2022/2023, le Mozambique pourrait se positionner en tête de liste des producteurs mondiaux de GNL. Par delà ces projets de production gazière, le sous-sol du pays largement inexploré va continuer de faire l’objet de campagnes d’exploration.

L’industrie extractive (principalement mines de charbon et graphite) redémarre et pourrait bénéficier de l’augmentation prochaine des capacités logistiques au centre du pays. En effet, le Mozambique recèle d’importants gisements de charbon (10èmes réserves mondiales), de sables lourds (dérivés du titane) et de graphite (1ères réserves mondiales) qui commencent à être exploités à grande échelle.

Le secteur agricole, priorité gouvernementale afin de diminuer la dépendance alimentaire du pays, devrait connaître une montée progressive de sa croissance même si elle restera limitée en raison de sa faible productivité. Ce secteur offre de nombreuses opportunités d’investissement car seuls 16% des 36 M ha de terres arables sont cultivées, alors que le pays possède de bonnes terres et des réserves en eau. Le potentiel en matière de pêche et de sylviculture est également largement sous-exploité.

Les secteurs de la construction et des services qui dépendent fortement des contrats publics resteront en revanche contraints en raison d’une politique budgétaire restrictive.

Les nouveaux pôles de développement du Mozambique sont principalement liés à la mise en valeur des ressources naturelles, qui nécessite de construire de nombreuses infrastructures et d’améliorer les capacités énergétiques du pays. Ainsi, des projets de modernisation ou de création de nouveaux axes logistiques sont à l’étude. De même, la production d’énergie doit être intensifiée : le taux d’électrification est à peine supérieur à 30% et plusieurs projets de centrales hydroélectriques et thermiques, mais aussi d’énergie solaire, sont en cours de développement.

Le pays offre ainsi de nombreuses opportunités d’affaires pour les entreprises françaises, notamment dans les secteurs suivants : biens et services à l’industrie Oil& Gas, infrastructures et transport; logistique; énergie; mines; agriculture/pêche; agroalimentaire; et tourisme.

Carte detaillee

Autres analyses economiques et sectorielles

Visite du Parc Industriel de Beluluane (09/10/2017)

octobre 27th, 2017|0 Comments

20 membres du Club ont ainsi assisté à : - Une présentation générale et une visite guidée du site, avec les détails sur les conditions attractives d’installation et les opportunités de business existantes (cf. [...]

Situation économique et financière du Mozambique

août 21st, 2017|Commentaires fermés sur Situation économique et financière du Mozambique

L’année 2016 a constitué un tournant pour le Mozambique. La révélation de prêts cachés en avril 2016 a fortement aggravé un contexte macroéconomique déjà dégradé. Désormais classé dans la catégorie des pays pauvres lourdement endettés par le FMI...

2017, année du renouveau pour l’industrie charbonnière du Mozambique

août 21st, 2017|Commentaires fermés sur 2017, année du renouveau pour l’industrie charbonnière du Mozambique

Avec des ressources de 25 milliards de tonnes de charbon, le Mozambique se positionne en théorie au 10ème rang des bassins charbonniers mondiaux....

Budget de l’Etat mozambicain pour l’année 2017

août 21st, 2017|Commentaires fermés sur Budget de l’Etat mozambicain pour l’année 2017

Le budget 2017 a été adopté dans un contexte difficile marqué par le tarissement de l’aide budgétaire externe, une croissance déprimée qui pèse sur les entrées fiscales et un décrochage de la devise nationale qui a eu pour effet d’alourdir la dette externe....

Retrouvez les analyses macroéconomiques et sectorielles rédigées par la Mission Economique de l’Ambassade de France au Mozambique sur le lien suivant :